Actualités

Partager sur :
14 avril 2020
{EPITECH}

Télétravail à Montpellier : « On est encore plus solidaires qu'avant ! »

Vue 10 fois

Epitech, comme tous les établissements d’études supérieures, a fermé les portes de ses campus dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 en Europe. Pourtant, 100% des activités pédagogiques continuent dans tous les campus de France.

 

Le campus d’Epitech sous le légendaire soleil Montpelliérain.. désormais vide !

 

Comment s’organisent les équipes ? Comment font les étudiants pour continuer à travailler ? Tour de France des initiatives d’Epitech pour le télétravail…

Aujourd’hui, c’est au campus de Montpellier qu’on s’intéresse, après celui de Nantes, Bordeaux, et Lyon. Edouard Laurent, le Directeur du campus, et Richard Dépierre, délégué des étudiants en première année, nous livrent leurs témoignages.

« Cette situation renforce nos positions d’accompagnants pédagogiques »

Comme les autres campus, celui de Montpellier a anticipé bien en avance la mise en place du télétravail. « On se rend compte que les activités d’Epitech sont totalement compatibles en remote. Si elles ont du sens IRL, elles en ont également tout à fait à distance. Nos étudiants font leurs projets, et nous on est là pour répondre à leurs questions. Finalement, être en télétravail nous pousse à être encore plus dans l’accompagnement et cela renforce nos positions d’accompagnants pédagogiques » explique Edouard Laurent.

 

La légendaire équipe d’Epitech Montpellier a tendance a un peu trop jouer avec les filtres de l’application Zoom…

 

Plus que n’importe quels autres étudiants, les étudiants en informatique sont très à l’aise avec les outils digitaux. « Puisqu’ils utilisaient déjà Discord, on a décidé de non pas utiliser la suite Microsoft Teams, mais de recréer les salles de classe physiques du campus en salles virtuelles sur Discord » raconte le Directeur d’Epitech Montpellier.

Recréer le campus à l’identique… virtuellement !

Les coordinateurs pédagogiques du campus montpelliérains ont recréé une arborescence des salles de classes virtuelles pour qu’Edouard puisse « se promener » sur Discord et voir très facilement qui est connecté, à quel moment, et sur quoi travaille chaque étudiant. « À tout moment, je peux me connecter sur n’importe quelle session et voir sur quels projets travaillent les étudiants, ce qu’ils se disent » précise-t-il. Il aime en cet outil la facilité de voir si les gens sont là ou pas : « En en coup d’oeil, je peux tout vérifier ! c’est vraiment super, et ça recréé le campus presque à l’identique »

 

À quoi ressemble une conversation sur Discord entre techs ?

 

Et cette mise en place, Edouard voudrait la garder après le confinement. « Cela permet de réguler la communication au sein même de l’école, entre les groupes, les promotions, et entre les coordinateurs pédagogiques et les étudiants ».

Et Richard Dépierre, étudiant en première année à Epitech Montpellier et délégué de sa promotion de confirmer : « La mise en place par Epitech Montpellier d’une organisation de télétravail s’est faite très rapidement, et on voit que ça fonctionne très bien grâce à la communication, c’est clairement la chose la plus importante pour que le remote se passe bien, on sait qu’on aura toujours quelqu’un derrière nous. J’ai l’impression que tous les étudiants sont contents de l’organisation car nous n’avons eu aucune semaine de retard par rapport aux cours et aux projets, et je n’ai eu que des retours positifs pour le moment ».

Encore plus de solidarité entre les étudiants

Richard trouve même que la solidarité – valeur essentielle d’Epitech- s’est encore plus accentuée ! « Même si nos promotions étaient déjà très soudées, on nous rappelle sans arrêt qu’il faut qu’on s’entraider, alors on le fait encore plus » raconte le jeune homme.

 

Richard Dépierre (en bas à droite) discute avec ses camarades sur Teams

 

En tant que délégué, Richard s’est proposé pour faire un compte rendu tous les matins à toute sa promotion. « Mon rôle est de faire en sorte que tout le monde ait toutes les informations et que toutes les activités se passent dans le meilleur des cas ». L’étudiant doit également appeler chaque semaine tous ses camarades pour être sûr que tout se passe bien.

Des initiatives à garder pour après

Une chose qui n’existait pas avant le confinement, qui a été mise en place pendant, et qui restera sûrement après, c’est la réunion quotidienne de 8H45. « Le responsable de notre promotion de première année Karim nous appelle tous et nous explique ce qu’il va se passer dans la journée. Par exemple, les lundi, mardi et mercredi de 9h à 10H on a des activités de code qui consistent à apprendre de nouvelles technologies »

 

D’habitude, Epitech Montpellier, ça ressemble plutôt à .. ça !

 

Edouard précise : « Cette réunion du matin, elle est très importante et fonctionne très bien car tout le monde est bien installé et peut écouter ce qui s’y dit dans de très bonnes conditions. On n’a pas cet endroit sur le campus de Montpellier, cette espèce de chill room où l’on pourrait se réunir pour parler du déroulement de la journée. C’est quelque chose qu’on aimerait mettre en place à la sortie du confinement, je sais que nos étudiants aiment ça et que ça leur manque dans leur campus »

L’organisation et la communication sont les clés du succès

Quelque chose qui n’existait pas non plus « avant », mais qu’Edouard aimerait mettre en place « après », c’est des temps de disponibilités imposés pour les encadrants pédagogiques des étudiants. « Sur le campus, on est tout le temps dispo pour nos étudiants, quelle que soit l’heure, ils savent qu’ils peuvent nous poser leurs questions à tout moment. Mais finalement, on s’est dit que ce serait bien d’avoir des horaires pour répondre aux questions, et d’autres pour faire autre chose. Si on décide de leur dire qu’on est disponibles deux heures le matin, après, ça permet à nous mais aussi à eux, de s’organiser au mieux pour le reste de la journée ». 

 

 

Et puis, le télétravail, ça peut également créer des situations rigolotes... « Par exemple, raconte Richard, pendant une vidéoconférence un matin, les enfants de Karim sont venus dans sa chambre alors qu’il nous parlait, ça nous a fait beaucoup rire ! »

« En fait, quand on fait des appels en visio, il y a toujours une personne pour frapper à la porte d’un étudiant, de crier son nom pour aller à table … Et ça nous rend presque plus humains ! Finalement, on est tous pareils, on est presque tous rentrés chez nos parents, on se découvre sous de nouvelles facettes ! ça nous rapproche même un peu plus ! »

Alors même si la majorité des étudiants sont quand même pressés de retrouver leur campus préféré, ils arrivent à maintenir un lien et réalisent leurs projets comme si de rien n’était. Chapeau !

Les conseils du campus de Montpellier :

  • Toujours activer sa caméra pendant un appel : « je crois que je connais la chambre de tous les étudiants d’Epitech Montpellier maintenant », rigole Edouard
  • Planifier ses journées pour donner un rythme
  • Recréer les salles de classe sur Discord comme dans la vraie vie
 


Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.