Actualités

Partager sur :
10 avril 2020
{EPITECH}

Télétravail à Epitech Nantes : « ça donne un aperçu de la 4ème année à l'étranger »

Vue 13 fois

Epitech, comme tous les établissements d’études supérieures, a fermé les portes de ses campus dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 en Europe. Pourtant, 100% des activités pédagogiques continuent dans tous les campus de France.

 

Le campus d’Epitech Nantes, vu de l’extérieur

 

Comment s’organisent les équipes ? Comment font les étudiants pour continuer à travailler ? Tour de France des initiatives d’Epitech pour le télétravail…

« La touche nantaise ? S’obliger à se déconnecter ! »

Aujourd’hui, on met en lumière le campus de Nantes, après celui de Bordeaux, et de Lyon. Et ce sont Aymeric Fouchault, directeur pédagogique du campus de Nantes ; et Ophélie Hiron, étudiante en première année année, qui nous livrent leurs témoignages.

« Rien ne change ! »

« Honnêtement, rien n’a changé » raconte Aymeric Fouchault, le directeur pédagogique du campus Epitech de Nantes. Et c’est souvent la première chose qui ressort lorsqu’on demande aux différents campus comment ils gèrent le télétravail. « On donne les mêmes cours que d’habitude, aux mêmes horaires que d’habitude, mais en remote, avec le suivi de projet sur Teams, outil auquel les étudiants sont déjà très habitués. » 

Ophélie, étudiante en première année à Epitech Nantes le confirme : « on a gardé les horaires de l’emploi du temps comme avant, et afin de vérifier qu’on soit tous bien présents, on sait qu’une personne de l’administration doit nous appeler à n’importe quelle heure, on ne sait pas trop quand, et on doit être prêts   ».

Appeler un à un les 230 étudiants

Effectivement, l’équipe d’Aymeric est mobilisée pour appeler un par un les 230 étudiants du campus ! « En fait, on fonctionne comme d’habitude, on garde le même rythme, les mêmes exigences, le même modèle de fonctionnement » précise le Directeur du campus. Et Ophélie de confirmer : « Aymeric est aussi proche de nous qu’avant : il nous appelle pour savoir comment on va, pour savoir ce qu’on fait, il anime nos conversations sur Teams, il est très présent ».

 

Le bureau d’Ophélie… ôté de toute distraction !

 

Ce dernier a également tenu à rassurer tous les parents des étudiants en les appelant eux aussi : « ils étaient très content de voir qu’on était tous préparés et joignables. Chez les parents des étudiants en 3ème année, ils étaient inquiets car leurs enfants partent à l’étranger l’année prochaine, mais on les a rassurés, et pour l’instant, on a eu aucun retour négatif d’étudiants qui se plaignent du fonctionnement. »

100% des étudiants présents

Les étudiants doivent aussi de leur côté remplir leur part du contrat. « Pour l’instant, nous n’avons eu aucune absence. Pendant le dernier follow up que nous avons fait, 100 % des étudiants étaient présents. Ils savent qu’ils n’ont pas le choix s’il veulent avoir leur année. On leur montre qu’Epitech continue comme avant, qu’il faut être à l’heure », même si pour les équipes d’Epitech, l’exercice peut être crevant. « Parfois on passe 9h en visio toute la journée, ça peut être fatiguant » explique le Directeur. 

S’il ne devait donner qu’un conseil, Aymeric dirait de bien montrer que tout le monde est présent : « Tous les matins à 9h, je mets un petit message sur Teams pour tous les étudiants, je peux parler de tout : ma journée, eux, les projets qui avancent… L’objectif est de montrer qu’il y a un suivi ».

Rapprocher les équipes entre elles

Et cela fonctionne ! Ophélie raconte : « J’ai l’impression qu’on est encore plus proches des équipes d’Epitech depuis qu’on est en télétravail ! Ils s’intéressent vraiment beaucoup à nous, et je trouve ça très bien. »

Aussi, le Directeur de Nantes a conseillé à ses étudiants de s’organiser un coin travail, et un autre nuit. « Il ne faut surtout pas confondre les deux, même si on est dans un petit studio ! Il faut trouver un moyen pour différencier les moments de la journée. Aussi, je leur dis de se déconnecter ».

Être présent… mais se déconnecter !

Epitech est en effet une école reconnue pour être ouverte 24/24H et 7/7j. L’une de ses particularités est de proposer aux étudiants de faire eux-mêmes leur emploi du temps, afin qu’ils soient autonomes dans leur gestion du temps. « Mais pendant le confinement, j’oblige les étudiants à se déconnecter ! Les règles d’Epitech en temps normal ne doivent pas être toutes en rigueur pendant cette période compliquée »

 

L’équipe d’Epitech Nantes est en temps normal, très soudée

 

Ophélie, étudiante en première année à Epitech Nantes, a bien suivi ces conseils : « Au début, c’était un peu compliqué pour moi, car à Epitech on travaille souvent en groupe, mais finalement, c’est un rythme qui se prend et on s’appelle très souvent avec mes amis d’Epitech. J’habite dans un petit appartement, donc j’ai modifié mon espace de travail : j’ai enlevé toutes les distractions possibles. Et j’ai mis en place une routine : je commence à travailler tous les matins à 10H, et je m’arrête à 19H pour faire totalement autre chose ».

Préparer les étudiants aux outils de télétravail

Selon Aymeric, la jeune fille est très investie et organisée dans sa scolarité, et elle fait partie d’un groupe d’étudiants moteurs à Epitech. Mais lui constate avoir de la « chance » de travailler dans le numérique car les étudiants ont les outils pour travailler, et sont habitués à différents modes de fonctionnement.

 

« Voir son reflet dans des lignes de code … »

 

« Mon conseil serait de ne pas passer une seule journée à ne parler à personne. C’est très important, souligne l’étudiante, et une habitude que j’ai désormais, c’est de prendre l’air à midi sur ma terrasse, de m’aérer obligatoirement une fois par jour ».

Ophélie est assez optimiste et relative la situation :

« Finalement, j’ai l’impression de travailler comme si j’étais en freelance pour l’école, je pense que ça donne un aperçu pour la 4ème année à l’étranger. Ce qui me manque le plus, c’est quand même d’avoir du monde autour de moi pour travailler ».

Les conseils du campus d’Epitech Nantes :

  • Différencier le lieu du travail du lieu de vie
  • Rassurer les étudiants et leurs parents sur la continuité pédagogique
  • Rapprocher les étudiants entre eux et avec les équipes d’Epitech Nantes


Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.