Actualités

Partager sur :
06 avril 2020
{EPITECH}

Les étudiants d'Epitech Bordeaux travaillent de chez eux : « L'équipe pédagogique est incroyable ! »

Vue 5 fois

Epitech, comme tous les établissements d’études supérieures, a fermé les portes de ses campus dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 en Europe. Pourtant, 100% des activités pédagogiques continuent dans tous les campus de France.

 

Le campus d’Epitech Bordeaux… désormais vide !

 

Comment s’organisent les équipes ? Comment font les étudiants pour continuer à travailler ? Tour de France des initiatives d’Epitech pour le télétravail…

La touche bordelaise ? les Epipotes : ces volontaires qui appellent tous les jours les étudiants pour les motiver !

Aujourd’hui, on met en lumière le campus de Bordeaux, après celui de Lyon il y a quelques jours. Et ce sont Denis Merveilleau, directeur pédagogique du campus de Bordeaux ; et Charlie Boyer, étudiant en deuxième année, qui nous livrent leurs témoignages.

Appliquer les méthodologies Agile

Le plus important selon le directeur de l’établissement bordelais en période de remote complet, c’est d’appliquer des méthodologies Agile : « quand on est en télétravail, on est obligés de formaliser les choses, de se voir en visio, de faire beaucoup de réunions, de ne pas travailler chacun dans son coin ». Et Denis Merveilleau demande à ses étudiants de faire la même chose : faire des réunions entre eux sur leurs sujets en cours, avertir les responsables pédagogiques de l’avancée d’un projet tous les matins, quels sont leurs prochains projets…

A quote a day… keeps the depression away 😉

 

Et même si Epitech est particulièrement bien adaptée au remote car effectivement, « nos étudiants sont habitués à être autonomes, à ne pas suivre de cours magistraux et à faire des suivis de projets », précise Denis ; il s’aperçoit tout de même que les étudiants les plus adaptés en période normale sont pourtant les plus désorientés en remote complet.

Il précise : « Ceux-là sont contents de voir qu’on maintient un vrai suivi pendant cette période de confinement, et on essaie d’être vraiment derrière eux tout le temps, mais ils n’ont pas l’habitude et ont plus de mal. Et paradoxalement, ceux qui venaient moins régulièrement sur le campus avant, sont au contraire plus adaptés à ce système de remote. Ça rabat un peu les cartes car c’est parfois pas évident pour tout le monde ».

Les Epipotes : ces étudiants qui en appellent d’autres pour prendre des nouvelles !

Pour éviter que les étudiants soient perdus, Epitech Bordeaux a imaginé le concept des Epipotes, des étudiants volontaires qui se proposent d’appeler un à un tous les étudiants du campus … juste pour prendre des nouvelles.

 

« Montrez moi votre bureau et je vous dirai qui vous êtes »

 

Charlie Boyer, étudiant en 2ème année à Epitech Bordeaux, fait partie de ces Epipotes. Déjà bien investi dans la vie étudiante puisqu’il avait déjà le statut de Astexte (étudiant volontaire pour assister l’intervenante de français afin d’aider les étudiants) avant le confinement, Charlie Boyer aime rendre service et aider. Il raconte :

« J’adore m’investir dans la vie de mon école, je suis d’un naturel à aider les autres, j’aime avoir des responsabilités et ça change de notre quotidien d’étudiant ».

Alors quand Epitech Bordeaux a proposé à des étudiants volontaires d’appeler les étudiants pour leur demander comment ils vont sur le plan moral, Charlie s’est proposé volontaire rapidement parmi une trentaine d’étudiants.

Aborder sa scolarité autrement

Charlie correspond bien à ce genre d’étudiants dont Denis parle : « Moi qui avais un peu de mal dans ma scolarité au quotidien à Epitech, finalement je vis super bien le télétravail. Au début c’était un peu compliqué de s’organiser, mais l’équipe pédagogique est vraiment incroyable, ils font beaucoup d’efforts et ça nous met dans de bonnes conditions. » Charlie raconte que cette période compliqué lui permet en fait d’aborder sa scolarité d’un point de vue différent : « on s’entraide encore plus, on est tous d’attaques, on est rapides et efficaces ! »

 

 

 

Afin d’également continuer à suivre les étudiants sur le plan technique, Denis Merveilleau a mis en place les Epimentors : des étudiants qui sont très bons en code et qui peuvent aider ceux qui ont plus de mal si les Assistants Epitech Région (AER) sont trop occupés.

Remote : tout n’est pas à jeter !

Si Denis devait garder quelque chose de cette période de confinement, ce serait pourquoi pas d’avoir une journée par semaine en télétravail. « Cela me permet de m’organiser comme je le souhaite, et d’optimiser au mieux ma journée et d’alléger mon emploi du temps pour faire des choses que je n’ai pas le temps de faire d’habitude » explique-t-il.

 

Malgré le confinement, la légendaire solidarité entre étudiants d’Epitech reste la même !

 

Pour garder les bonnes habitudes d’Epitech, Denis raconte qu’il dit bonjour tous les matins à tous les étudiants sur les canaux Teams des différentes promotions de son campus. « Je leur donne une citation inspirante tous les matins aussi. Et l’équipe communication propose tous les jours un challenge différent : mettre une photo de nos bureaux, une photo de nous petits, on fête tous les anniversaires aussi alors qu’on ne le faisait pas avant ».

Pour conclure, si le confinement et la nécessité de travailler en remote perturbe légèrement les façons de fonctionner à Epitech, cette période permet néanmoins de mettre en place de nouvelles choses fonctionnelles au sein des différents campus.

Les conseils du campus d’Epitech Bordeaux :

  • Mettre en place de nouvelles initiatives pour aider les étudiants au quotidien
  • Continuer à dire bonjour à tout le monde tous les matins, et proposer des citations inspirantes
  • Maintenir un vrai suivi personnalisé et prendre en compte tous les étudiants
Et on souhaite aussi les anniversaires sur Teams !


Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.