Actualités

Partager sur :
27 mai 2020
{PORTRAITS}

Rayane Puzenat, Alumni d'Epitech Paris, fondateur de Amber Gaming

Vue 25 fois

Rayane Puzenat, Alumni d’Epitech Paris promotion 2018, est à la tête de l’entreprise Amber Gaming, créée pendant ses études à Epitech.

Avant Epitech, la seule approche que Rayane Puzenat a de l’informatique, c’est les parties de jeux vidéos en LAN organisées avec ses copains. Il s’occupe de câbler et relier les ordinateurs en réseau afin qu’ils puissent jouer tous ensemble.

Rayane aime les jeux vidéos pour leur dimension sociale : il joue à des parties en ligne après l’école avec son frère ou pour rester en contact avec ses amis. C’est d’ailleurs de cette passion qu’il tirera l’idée de son entreprise.

La découverte de la gestion de projet

Le choix des études dans l’informatique n’est pas une évidence pour Rayane. Il a cependant conscience du potentiel de ce domaine, surtout qu’il aime créer des choses de A à Z. Ses parents le poussent à faire une école d’ingénieur, c’était sans compter la découverte d’Epitech et sa pédagogie différente.

« Je ne suis pas très scolaire, donc un circuit prépa, je ne pense pas que j’aurais tenu le coup »

Pourtant, Epitech n’est pas de tout repos : les débuts sont très intenses pour quelqu’un qui n’a jamais codé de sa vie ; des découvertes constantes et des travaux techniques très difficiles. Rayane s’accroche et c’est finalement en troisième année qu’il trouvera en la gestion de projet son salut. En effet, la Piscine Moonshot ou encore la Project Week, avec la Poste, permettent de prendre de la hauteur sur les projets.

« On ne fait plus du code pour faire du code, on crée des projets intéressants qui peuvent servir la société. Quand on peut répondre à un besoin grâce à l’informatique, moi qui suis un passionné d’optimisation et d’automatisation, je trouve cela magique ! »

La création de la première version de son entreprise

Fort de cette envie naissante, il travaille cette année-là sur la première version de ce qui deviendra plus tard son entreprise. Il fonde avec d’autres étudiants CS-Go deals : un système qui permet à d’autres joueurs de Counter-Strike : Global Offensive la possibilité de gagner gratuitement des skins, ces textures que l’on peut appliquer à certains objets du jeu afin de se différencier des autres joueurs.

 

Le campus du Kremlin-Bicêtre

 

C’est rapidement un succès, Rayane et ses acolytes réussissent à obtenir pas moins de 35 000 utilisateurs en 5 mois. Le principe : les utilisateurs regardent des publicités en stream et gagne un ticket à chaque visionnage. Tickets qu’ils peuvent ensuite parier dans l’espoir de gagner un skin. À l’époque, ils contournent un peu la réglementation pour utiliser la régie publicitaire à leur avantage et ils seront amener à interrompre le projet.

 

Captain Drop, le projet gagnant de fin d’année EIP 2018

Ils profitent de cette pause et de leur quatrième année à l’étranger pour revoir l’infrastructure et le fonctionnement de la plateforme. Pour leur projet de fin d’année, les Epitech Innovative Projects, ils lancent alors Captain Drop, reprenant toujours un principe de « skin gambling ». Rayane et son équipe remporte l’EIP, ce qui lui permet de faire son dernier stage et un séjour dans un incubateur pour porter le projet.

Cette fois, pour gagner des crédits qu’ils peuvent parier ensuite, les utilisateurs doivent regarder une web TV sur Twitch. Malheureusement, après plusieurs mois d’absence, leur ancienne communauté, adolescente et volatile, n’est plus au rendez-vous. Le système se repose aussi sur la notoriété des joueurs streamés sur la chaîne, or, il est difficile d’en attirer des connus sans les rémunérer. Le projet s’arrête.

Vers une double compétence business

Rayane Puzenat n’a cependant pas dit son dernier mot, il a pris goût à l’entrepreneuriat.

« Ma mentalité a changé depuis que j’ai rejoint Epitech. Avant, je me posais une question, j’attendais qu’on m’apporte la réponse. Aujourd’hui, je n’ai pas peur, je sais comment chercher la réponse, même si je dois être submergé par plein d’autres connaissances avant de comprendre. Epitech m’a amené cette méthodologie mais aussi la ténacité : l’habitude de se prendre des portes, de rester assis 10 heures d’affilées jusqu’à ce que le programme fonctionne. »

Rayane Puzenat décide alors de se perfectionner dans ce qui lui a fait défaut dans les deux premières itérations de son projet : le manque de marketing, de communication et d’entretien de la communauté. Il complète sa formation afin d’avoir une double casquette avec une vision business et technique en intégrant le MSc X-HEC Entrepreneurs.

Lors de ses 3 mois à l’étranger à Berkeley obligatoire dans le cursus, il rencontre un passionné aussi ambitieux que lui : il devient son nouvel associé et Amber Gaming naît ! Ils sont en train de pivoter sur un nouveau fonctionnement incluant des challenges à relever et des lots à gagner. Ils cherchent en ce moment des investisseurs.

Rayane Puzenat rêve d’être aux commandes d’une entreprise que les gens adorent et que ses produits soient utilisés par le plus grand nombre, nul doute qu’il réussira au vue de sa persévérance.

 

 


Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.