Actualités

Partager sur :
19 octobre 2020
{PORTRAITS}

Eric Ouisse, Alumni Epitech Paris, entrepreneur à la conquête des Emirats Arabes Unis

Vue 136 fois

Eric Ouisse, Alumni d’Epitech Paris promotion 2007 s’est installé à Dubaï et a fondé Ziwo, une Solution SAAS de Centre de Contact et de Téléphonie d’entreprise.

C’est par son oncle que Eric Ouisse a été initié à l’informatique. Il passe alors beaucoup de temps sur internet et fait ses débuts en programmation en développant ses premiers sites web. Il fait connaissance avec des étudiants d’Epitech via le logiciel de chat de l’époque, IRC. Habitant alors à Nantes, il profite d’un séjour chez son frère à Paris pour rencontrer ses amis virtuels : c’est alors le coup de foudre avec l’école.

« Je suis devenu fan de l’ambiance avec les étudiants qui ont envie de créer, l’atmosphère des salles machines ouvertes jour et nuit. J’ai adoré le dynamisme et rentrer dans ce monde. »

Eric Ouisse garde aussi un souvenir fort de ses entretiens d’admission à Epitech, surpris de pouvoir rencontrer un directeur et un prof d’anglais abordables, mêlant sérieux et sympathie.

Epitech : une leçon de vie

La scolarité à Epitech commence par la mythique Piscine, lors de laquelle les étudiants sont en immersion intensive pendant plusieurs semaines.

« Je me suis pris une claque par rapport à mon niveau. La Piscine a changé ma vision du monde : tu as un projet et tu dois te débrouiller pour le faire ! On te pousse à d’abord te débrouiller seul : “Read the Fucking Manual”. On se pose ainsi les bonnes questions, puis on partage avec les autres qui sont dans la même galère, ça pousse à la cohésion de groupe.»

C’est pour lui le début du peer learning, apprendre des autres, avec la volonté de transmettre à son tour, une constante dans sa future carrière.

Les premières expériences professionnelles

A la fin de la première année et pour plus d’un an, il rejoint le « bocal », le service qui gère le parc et le réseau informatique de l’école. Cela lui impose un rythme très soutenu en plus des projets qu’il doit rendre. C’est une vraie insertion professionnelle.

En troisième année, il s’associe à d’autres étudiants et créé sa première entreprise d’hébergement et d’infrastructures. Il héberge ainsi le site de commentcamarche.net qui fait alors un million de visiteurs uniques et d’autres services comme un CRM pour une société immobilière. Malgré certaines difficultés, il s’accroche et l’aventure dure trois ans.

De part cette expérience, les professeurs d’Epitech lui proposent d’intervenir auprès d’une autre école informatique de IONIS Education Group : l’ETNA. Il rejoint alors le jury des projets de fin d’année afin de guider les étudiants, un mentorship qu’il fait toujours aujourd’hui.

« Je pars du principe que si j’apprends de personnes, je dois redonner ce savoir à d’autres. Participer à cet écosystème est vital pour moi. »

En 2007, il est diplômé d’Epitech et après l’échec de sa société, il décide d’acquérir de bonnes bases business en continuant ses études à l’ESSEC avec un volet technique à Télécom Paris.

L’étranger

Encouragé par ses anciens professeurs, qui pensent qu’il aura plus d’opportunités à l’étranger, il rejoint un ami à Dubaï en 2010.

Eric crée une nouvelle société où il fait diverses prestations de service pendant trois ans, puis quand le marché le permet, il pivote vers sa spécialité : l’hébergement et la voix. En 2016, il lance une solution de gestion de relation client multicanal, Ziwo. Le succès est enfin au rendez-vous en réussissant sa levée de fond série A auprès des plus gros fonds d’investissements du moyen-orient.

Ziwo est implantée au Moyen-Orient, mais se déploie également dans d’autres pays comme en Inde, l’Arabie Saoudite et la France.

A côté de cette activité, Eric Ouisse intervient depuis 3 ans auprès du Groupe Iliad pour les accompagner sur l’expansion internationale de l’entreprise Scaleway et fait ponctuellement du mentorship dans différentes structures : Techstars, WandaX, DTec.

Ce qu’Eric aime à Dubaï, c’est l’accessibilité des décideurs, il n’y a peu de barrières avec la hiérarchie, cela permet de créer des synergies projets plus facilement. C’est aussi un positionnement géographique stratégique.

L’aspect humain de l’entreprise

En 2018, Eric Ouisse souhaite mieux stimuler ses équipes et suit une formation à Stanford pour améliorer son management. Il y apprend qu’une des clés de l’innovation est la diversité multiculturelle ; ça tombe bien puisque près de la moitié de ses coéquipiers sont issus du monde entier et sont en télétravail depuis l’Inde, la Russie, le Sri Lanka l’Inde, la France, Malte… Avant la crise sanitaire, ils avaient l’habitude de se rencontrer tous les 3 mois à Dubaï. Ce qui compte pour Eric, ce sont les compétences.

S’il embauche des gens de divers horizons, il a toujours une affection particulière pour les personnes sorties d’Epitech :

« Deux de mes développeurs et mon Co-CTO sont des Anciens d’Epitech. Ça se passe toujours bien avec eux, on a le même état d’esprit. »

Le moins qu’on puisse dire est qu’Eric a su s’adapter pour évoluer professionnellement et a su mettre en pratique au jour le jour la maxime si chère à Epitech « apprendre à apprendre » !




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.