Actualités

Partager sur :
01 mars 2020
{EPITECH}

Les EIP 2020 à travers les yeux de Julien Tellouck

Vue 22 fois

 

Cette année, Epitech Experience 2020 a été animé tout le long de la journée du vendredi 24 janvier par Julien Tellouck. Célèbre journaliste et animateur de Game One, Julien Tellouck connaît Epitech depuis de nombreuses années et y retourne toujours volontiers. Ce « fucking geek », comme il aime se définir, nous raconte Epitech Experience comme il l’a vécu.

« Une belle énergie »

« Epitech Experience, c’est un mélange entre le CES et Vivatech » s’enthousiasme Julien Tellouck lorsqu’on lui demande son ressenti à propos de l’événement. « J’ai trouvé ça vachement bien, c’est un événement où il y a une belle énergie, et on sentait que c’était un jour de fête pour Epitech » continue-t-il.

 

 

Pour rappel : Epitech Experience, c’est l’événement phare des étudiants de 5ème année de tous les campus Epitech de France. Après trois ans de développement d’un projet innovant en groupe (on appelle ça les EIP : Epitech Innovative Project), les étudiants peuvent enfin le montrer et le faire tester à tout l’écosystème Tech. Cette année, les 1000 étudiants ont imaginé 119 projets innovants économiquement viables.

119 projets… 14 finalistes… 3 gagnants  !

Mais ce n’est pas tout ! En amont d’Epitech Experience, tous les campus élisent leur meilleur projet. Les 14 EIP les plus innovants ont donc été coachés pendant plusieurs mois car ils ont pitché leur idée devant un jury de qualité, sélectionné par Epitech. Cette année, le président du jury était Raouti Chehih, le CEO d’EuraTechnologies. Oussama Ammar, co-fondateur de The Family, Sajida Zouarhi, Blockchain Architect, ou encore Jean Lebrument, co-fondateur, CTO et CPO de Brigad ET Alumni d’Epitech ; faisaient également partie du Jury.

 

 

« J’ai adoré donner la parole aux étudiants, écouter leurs projets, et j’ai trouvé que le jury était vachement bien impliqué » raconte Julien Tellouck. Lui qui a l’habitude d’animer ce genre d’événement, il a trouvé que lors d’Epitech Experience, « les jurés avait de vraies questions, ils avaient l’air concernés et jouaient bien leurs rôles ».

« Des étudiants inspirés et inspirants »

Tous les chefs de projets des 14 finalistes pour remporter les Trophées EIP ont également joué le jeu. Sept minutes pour pitcher… c’est pas facile ! « J’ai vu des étudiants hyper inspirés et inspirants, j’ai adoré animer cette journée, découvrir des projets innovants, j’adore cette dynamique, explique Julien Tellouck, ça fait du bien d’être dans cette bonne énergie, ce good mood ».

  

 

Dans l’Under, le salon où sont exposés chacun des 119 projets de fin d’année des étudiants, même ceux qui ne sont pas en finale, Julien Tellouck dit qu’il a beaucoup aimé l’ambiance qu’il y régnait. « Il y avait de belles promesses de produits qui vont marcher. C’est fou que des étudiants en 5ème année qui ne sont pas forcément sur le marché du travail soient quand même hyper lucides » admire-t-il.

Ses projets préférés ?

RailZ, naturellement, le projet finaliste d’Epitech Nancy et arrivé 2ème sur le podium des Trophées EIP, a attiré l’attention de Julien Tellouck. « La qualité de l’orateur Jonathan Jean et de son pitch était vachement impressionnante ! » s’exclame-t-il. Il observe : « Ce qui est bien avec RailZ, c’est qu’il y a une vraie philosophie, une vraie histoire derrière l’application, et je pense que c’est pour ça qu’il y a déjà beaucoup d’utilisateurs. Le projet est parti d’une problématique rencontrée par le porteur du projet c’est parti d’un problème personnel, d’un besoin, et l’équipe a transformé cela en véritable service pour aider le plus de personnes qui sont dans la même situation ».

 

 

Julien Tellouck a également beaucoup apprécié le groupe Pictalio d’Epitech Bordeaux, une banque d’images d’actualité. « Puisque je travaille dans les médias, je sais qu’on a souvent besoin d’images libres de droit, et ça coûte très cher. Au final, imaginer une plateforme qui permettrait d’avoir accès à des images qui coûtent moins cher et qui en plus rémunèrent le créateur de contenus, je trouve que c’est une très bonne idée de la part de ces étudiants » justifie-t-il.

Les conseils de Julien Tellouck

L’animateur de Game One a également déploré l’absence du robot qui sert des bières, le projet d’Epitech Nice pourtant en finale, mais qui à cause d’un problème technique, n’a pas pu être présenté : « Typiquement, si le prototype avait été présent et qu’il avait fonctionné, je pense que c’est Robots Everywhere qui aurait remporté Epitech Experience 2020. En tout cas, ça c’est quelque chose qui peut se retrouver au CES je pense car l’idée est bonne ».

 

 

Julien Tellouck conseille aux étudiants de persévérer :

« s’ils ont une idée, une intuition, je pense qu’il faut le faire. Les étudiants m’ont semblés très lucides, très matures ».

L’après-midi, le travail de l’animateur était de modérer les deux conférences phares d’Epitech Experience 2020, à savoir la prise de parole de Luc Julia et celle d’Oussama Ammar.

Des conférences intelligentes et funs

« Non seulement j’ai adoré écouter Luc Julia parler, mais après pendant une semaine, j’ai soulé tout mon entourage avec lui ! rigole Julien Tellouck, j’ai trouvé ça extraordinaire, clair, accessible à tous, super intéressant ! Luc Julia, c’est quand même le mec qui a créé Siri, c’est un ponte de l’intelligence artificielle, et sa conférence était hyper fun. C’était super de l’avoir à Epitech Experience ».

 

 

Quant à la conférence d’Oussama Ammar, Julien Tellouck l’a également beaucoup appréciée : « Je le connais déjà, j’écoutais ses podcasts. Je trouve sa vision très inspirante et disruptive. Les gens lui posent des questions, et il répond toujours des choses auxquelles on ne s’attend pas du tout. C’est un personnage vraiment à part, j’adore son style, son franc parler, sa façon de penser »

« Je suis un fucking geek ! »

Julien Tellouck se dit passionné par les nouvelles technologies, et adorant tester les innovations : « Je suis un fucking geek, j’adore tester les derniers produits, j’ai même voulu faire Epitech à un moment, alors que j’étais en fac de mathématiques et d’informatique appliquée aux sciences ! ». Alors venir à Epitech pour animer le plus gros événement de la scolarité des étudiants, c’est un peu, pour Julien Tellouck, un juste retour aux sources ! Il remercie l’école de l’avoir invité et termine sur une note encore plus positive : « Merci pour ces bonnes ondes ! »

 

Rappel du palmarès d’Epitech Experience :

1ère place : FIRE (Epitech Marseille)

2ème place : RailZ (Epitech Nancy)

3ème place : ToFeet (Epitech Montpellier)

Prix coup de Cœur : Pictalio (Epitech Bordeaux)



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.