Actualités

Partager sur :
22 juin 2020
{EPITECH}

Rencontrez les responsables pédagogique d'Epitech Lyon

Vue 11 fois

Henric Pécoul

Henric Pécoul, Alumni d’Epitech et responsable pédagogique des première et deuxième année & Viken Kojakian, responsable pédagogique des troisième année et Responsable du Hub Innovation ont rejoint le staff pédagogique d’Epitech Lyon depuis septembre 2019. Retour sur leurs deux parcours.

Les débuts en études supérieures

Henric Pécoul découvre la programmation par le biais d’un DUT Génie Electronique et Informatique Industriel en 2008 à Annecy. Voulant continuer dans cette branche, il décide de rejoindre Epitech en 2009 en intégrant directement la 3ème année à Lyon. De son côté, Viken Kojakian passe également par un DUT en Réseau et Télécom à Valence : « Je me suis totalement épanoui et j’ai eu de très bons résultats contrairement au lycée. On m’a même encouragé à rejoindre une école d’ingénieur ».

Entre 2008 et 2011 Viken rejoint donc l’INSA pour développer ses compétences entrepreneuriales. « Mon projet innovant de fin d’année était centré sur la transmission d’énergie sans fil. J’ai réalisé un prototype qui permettait d’alimenter une lampe à 30 cm de la source d’énergie. J’ai basé ce projet sur les travaux de recherche du MIT en 2010. Et c’est cette expérience qui m’a donné envie de continuer dans l’entrepreneuriat ».

Parallèlement, Henric, toujours à Epitech, décide de prendre une année de césure pour approfondir ses compétences linguistiques. C’est le Directeur de Lyon, Mathieu Champely, qui lui conseille de voyager. Il part ainsi 2 mois en Angleterre et 2 mois aux USA. Après ces voyages, Henric décide d’effectuer sa 4ème année d’Epitech à l’université de Kent à Canterbury spécialisée dans l’Intelligence Artificielle. 

En 2012, il effectue sa 5ème année à Paris et son part-time à Lyon chez Elissar, une société d’éditeur de logiciels dans l’action sociale. « J’ai réalisé un progiciel pour une CCAS pendant 3 mois. Initialement en tant que stagiaire, puis mes missions ont muté. J’étais chargé de transposer leur outil d’un client lourd à un client léger ». Au bout de deux ans, Henric est référencé en tant que chef de projet et d’équipe. « J’ai rapporté le plus gros contrat à la boîte : il s’agissait d’une diversification des métiers pour des communes adaptées pour les demandeurs d’asiles ». 

Un passage par l’entrepreneuriat

Toujours à l’INSA, Viken choisi de s’orienter en 5ème année dans la filière Ingénieur Entreprendre (FEE Lyon Tech) : « J’ai rencontré mon associé à l’INSA et on a monté en 2012 SIMPLAUTO, le premier comparateur de prix pour les contrôles techniques automobiles. On s’est rendu compte que le marché était favorable et qu’il n’y avait personne de positionné dessus. Cette expérience m’a permis de maîtriser sur le bout des doigts la technique ». Après cette expérience, Viken décide de revenir aux fondamentaux de ce qui lui plaît, à savoir : faire de la recherche et transmettre ses connaissances. Depuis 2013, le jeune homme anime un module d’introduction à l’entrepreneuriat dans son IUT.

 

Viken Kojakian

 

Henric de son côté, s’est lui aussi lancé dans l’aventure de l’entrepreneuriat avec un associé en créant un jeu. « Initialement je m’étais positionné en tant que créateur indépendant. Je me suis auto-formé en game design. Après le prototypage, on s’est finalement rendu compte que le choix du format jeu de cartes était bien plus adapté. Nous sommes actuellement toujours en face de test pour trouver le bon équilibrage. J’ai espoir de publier le jeu à travers une maison d’édition ». En 2018, Henric rejoint la société de service Hardis Group, en tant que développeur et termine son expérience chez eux en tant que Scrum Master, il fait principalement de la gestion de projet en mode AGILE / SCRUM.

Epitech comme lieu de rencontre

Après son expérience en entreprise, Henric rejoint Epitech en septembre 2019, mais cette fois-ci non pas en tant qu’étudiant mais en tant que responsable pédagogique des Tek 1 & 2 (première et deuxième année, dans le jargon local). 

« J’ai une réelle passion pour la transmission. J’ai toujours aimé m’impliquer dans la formation et l’accompagnement des différents stagiaires que j’ai pu avoir avec moi. J’ai toujours gardé en tête l’idée de travailler dans le milieu de la formation. Si on ajoute à cela l’opportunité de mettre en pratique mes expériences dans l’environnement Epitech, je ne pouvais que saisir cette opportunité. Epitech m’a en effet beaucoup plu dans son format et dans son contenu, ça me paraissait donc évident d’y revenir ».

Pour Henric, son rôle de Responsable Pédagogique est d’une part le suivi des promotions dans leurs globalités mais également le suivi de chaque étudiant individuellement. « En tant que référent principal des étudiants, je dois pouvoir être disponible pour eux. Mettre des choses en place pour permettre aux étudiants de s’épanouir professionnellement et personnellement. Par la suite, j’aimerais bien développer des projets incluant les différentes écoles du Groupe IONIS pour permettre à tous ces profils d’étudiants de travailler ensemble et de développer des compétences complémentaires, cela permettrait aux étudiants de mieux comprendre les autres domaines ».

La passion de la transmission des connaissances

Viken raconte les raisons de son arrivée au poste de Responsable pédagogique d’Epitech Lyon : « Je ne cherchais pas forcément un rôle à responsabilités, mais après une longue discussion avec le Directeur de Lyon qui cherchait un profil axé innovation avec une expérience dans l’entrepreneuriat, j’ai été convaincu de rejoindre Epitech. L’école a une forte notoriété : quand tu penses école d’informatique, tu penses Epitech. Comme j’ai été CTO, je savais que ma valeur serait technique et entrepreneuriale, et ce sont des valeurs importantes chez Epitech. J’ai beaucoup aimé le côté jeune, dynamique, la mentalité fait presque penser à une start-up ! Tu n’as pas la sensation d’avoir les mains liées : ça m’a beaucoup plu ».

Viken est également responsable du Hub Innovation de l’école. « Il faut que cet endroit soit un vivier d’innovation. Il doit être un bon terreau pour les idéations, un lieu de créativité où les étudiants se sentent bien, peuvent tester des choses avec une finalité réelle, qui peut très vite muter en vrai projet. On a voulu faire cela avec Enactus, une société spécialisée dans l’entrepreneuriat social. Dans le futur, je souhaite mettre en place une connexion entre le Hub et l’incubateur IONIS 361 : le Hub sera un terrain de jeu pour les étudiants et les idées les plus pertinentes finiront dans IONIS 361. »

Viken et Henric représentent à eux deux tout à fait l’essence d’Epitech : la pluralité des profils, l’envie de tester des choses, et de monter de vrais projets utiles.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.