Actualités

Partager sur :
03 juin 2021
{MONTER EN COMPÉTENCE}

La technologie est clé pour libérer le monde » : Stéphanie Hospital, founder & CEO de OneRagtime

Vue 40 fois

Chaque année, Epitech Experience est « le rendez-vous de l’innovation ». Lors de sa 15ᵉ édition, de nombreuses interventions de professionnels et experts sur des thématiques très ancrées dans l’actualité du digital et de l’innovation étaient organisées, dont plusieurs keynotes dédiées à l’impact social des technologies. Stéphanie Hospital, founder & CEO de OneRagtime, animait l’une d’elle.  

 

La technologie, une solution face à la pandémie

« 2020 a été une année complètement atypique, jamais on aurait pu imaginer ce qu’il s’est passé. Et en même temps, c’est peut-être la technologie qui nous fera sortir plus vite qu’on ne le pense de cette crise sanitaire grâce aux vaccins, grâce à la biotechnologie.

« C’est l’informatique qui nous a permis de continuer à avoir nos activités à distance : imaginez si c’était arrivé il y a 20 ans, on aurait complètement été bloqués !  Là, on a pu quand même continuer à se voir, à parler, et tout ça grâce aux innovations technologiques. »

« Accompagner des entrepreneurs passionnés »

« Je reste convaincue, et c’est notre quotidien avec OneRagtime, que la technologie est clé pour libérer le monde, pour nous donner de la liberté. Ce qui nous rend le plus fiers, lorsque l’on accompagne des entrepreneurs, c’est de voir que leurs innovations dans 10, 20 ou 30 ans auront contribué à améliorer fortement le monde dans lequel on vit, à nous divertir, à nous libérer… »

« Dans notre modèle, nous avons à cœur de financer des entrepreneurs qui apportent des innovations très technologiques. On aime bien quand les sociétés sont technologiques : par exemple, nous avons trois sociétés dans notre portefeuille créées par des anciens d’Epita ou Epitech. Je pense notamment à MatchTune avec Philippe Guillot et Igal Cohen, et à PhantomBuster avec Guillaume Boiret et Martin Tapia. Notre rôle est vraiment d’accompagner des entrepreneurs passionnés par ce qu’ils font : la voie entrepreneuriale, c’est probablement la meilleure façon de concilier une envie de développer et d’entreprendre. »

« Avoir un impact très fort sur la société »

« Quand on regarde aujourd’hui les chiffres de créations d’entreprises en France et en Europe, on se rend compte que 60 % des jeunes étudiants ont envie de créer et d’entreprendre. On se rend compte également que la création d’emplois est souvent fortement liée à des entreprises technologiques. »

« Je suis aussi membre et au board de France Digital, et on est très fiers de voir que les créations d’emplois par des sociétés technologiques ont représenté 10% des créations d’emplois en 2020. Je crois que quand on choisit à la fois la voie technologique et la voie de l’entrepreneuriat, on peut avoir un impact très fort sur la société. »

« La technologie permet aussi de nous libérer de tout un tas de tâches répétitives, de tout un tas d’activités. La meilleure façon pour être acteur du monde, c’est de pouvoir être libre. Pour pouvoir être libre, il faut pouvoir s’assumer, et pour s’assumer parfois, c’est mieux de se prendre en charge soi-même et de rentrer dans des structures entrepreneuriales qui vous assureront à la fois un niveau d’autonomie dans les activités que vous ferez, mais en même temps un niveau d’engagement beaucoup plus fort. »

« Rejoindre des grands groupes, c’est aussi passionnant et l’avenir sourit aux audacieux. Il faut oser continuer d’apprendre, continuer à être passionné pour que le monde soit encore meilleur. »




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.